... câlins !

calin


■  Extrait de ma lecture en cours, Messages de mères inconnues, Xinran :

[...] à la Foire internationale du livre de Melbourne, en Australie, en 2002, quelqu'un m'a demandé :
- Xinran, quel est votre rêve ?
- Etre la fille de ma mère, ai-je répondu.
Un brouhaha s'est élevé parmi les centaines de personnes qui composaient l'auditoire.
- Mais puisque vous êtes venue au monde, vous devez bien être la fille de quelqu'un ?
- Biologiquement parlant, c'est exact, ai-je répondu. Mais je suis née [en 1958] dans une culture traditionnelle, j'ai été confrontée à de violents bouleversements politiques étant enfant, et ma mère et moi avons vécu à une époque qui n'accordait pas d'importance aux liens d'affection familiale. Le résultat, c'est que je ne me rappelle pas que ma mère m'ait une seule fois dit qu'elle m'aimait ou m'ait tenue serrée dans ses bras.
A l'issue de la réunion, j'ai trouvé toute une file de femmes aux cheveux grisonnants en train de m'attendre à côté de la voiture qui devait me ramener à mon hôtel. Elles étaient venues, dirent-elles, pour m'embrasser en une étreinte maternelle. Une par une, elles se sont approchées de moi, m'ont prise dans leurs bras et m'ont donné un baiser sur le front.

coeur