de si parfaites

Until She Comes Home, 2013
loritraduit de l'anglais (Etats-Unis) par Valérie Bourgeois

Editions du Masque, août 2015
Points, 8 septembre 2016, 366 p.

♥♥♠♠

Cadre intéressant : la classe moyenne américaine des années 50 avec les hommes au travail et les 'parfaites épouses' au foyer, aux fourneaux, à la couture, oeuvrant pour les associations caritatives.

Une promenade dans le temps et l'espace ? Un dépaysement ?
Un peu, pour la condition féminine (quoique) : « Aucune femme n'a envie que les autres voient son allée rester déserte bien après l'heure où son mari aurait dû rentrer. »
Mais pas tant que ça, pour le reste : l'Histoire se répète, partout, tout le temps. Ces gens tranquillement installés 'chez eux' voient d'un mauvais oeil l'arrivée de gens de couleur dans leur quartier. Tiens, on se croirait 'chez nous', dans la France de 2017, où l'autre, le différent, le plus récemment débarqué, est forcément responsable ET coupable dès que l'harmonie est perturbée d'une manière ou d'une autre.

Je ne sais pas pourquoi je suis totalement passée à côté de ce livre, pourquoi ces 367 pages m'ont semblé si longues, pourquoi j'ai eu l'impression de piétiner, de tourner en rond autour d'un marteau à manche rouge, d'un landau, d'un ventre de future maman, d'un chat égaré, d'une chaussure perdue, de femmes cuisinant pour des hommes tandis qu'ils organisent des battues pour retrouver une jeune voisine disparue.

L'ambiance rappelle celles de 'La fenêtre panoramique' (R. Yates) et de 'L'homme au complet gris' (S. Wilson), romans que j'ai aimés. Mais, au vu des premières pages, j'attendais peut-être la vivacité, l'acuité et le mordant que j'apprécie tellement dans les intrigues de Liane Moriarty ?
La fin réserve des surprises émouvantes, mais faute d'avoir été assez attentive, je garde quelques questions en suspens.

agenda 25 au 28 février

💀 challenge polars & thrillers 2016-2017 chez Sharon - 33e  💀

logo sharon polar 201617