trois saisonsViviane Hamy, 5 janvier 2017, 272 p.

lu par Mr
-

Le massif des Trois-Gueules surplombe et isole un village : Les Fontaines. Les familles de paysans y côtoient celles des « fourmis blanches », les ouvriers qui extraient la pierre de la carrière. Leurs modes de vie et leurs mentalités diffèrent. Dans ce vase clos par les reliefs et par une infrastructure routière réduite, un modus vivendi s'installe, autour du médecin du village – exilé de la ville voisine – et sous les yeux du curé.
La commune des Fontaines doit choisir entre isolement et ouverture au monde : brassage social et choc de cultures semblent inévitables.

Dès le départ, le décor est magistralement planté, dans un style à la fois expressif, imagé et sobre.
D'abord happé par cette écriture, j'ai ensuite trouvé le rythme un peu lent, même si le pressentiment d'une issue tragique maintient le suspense.

Ce roman m'a fait penser à Chronique d'un château hanté de Pierre Magnan, pour son cadre bucolique. Il m'a aussi rappelé ceux de Franck Bouysse (Grossier le Ciel, Plateau) et d'Antonin Varenne (Battues), par son ton et ses thématiques (relations familiales et sociales dans un univers relativement isolé). A la différence de ces trois romans, celui-ci ne m'a pas ému du début à la fin. L'intrigue m'a paru trop focalisée sur deux familles, au détriment des autres protagonistes.

Malgré ces bémols, ce livre est une belle découverte, d'une jeune auteure prometteuse.

L'avis de Canel.