coquelicotsL'Association, 19 août 2016, 115 p.

coqu♥♥

La BD est un excellent support pour appréhender les chambardements géo-politiques complexes et leurs répercussions sur les populations, notamment dans les pays du Moyen-Orient et du Proche-Orient.
La preuve avec Persepolis (et d'autres ouvrages de Marjane Satrapi), et L'Arabe du futur (Riad Sattouf).
A son tour, la coloriste de BD franco-irakienne Brigitte Findakly évoque les bouleversements qu'a connus depuis soixante ans le pays où elle a passé sa jeunesse - l'Irak. Elle constate d'autant mieux la dégradation des conditions de vie et le recul des libertés qu'elle y retourne rarement, étant désormais installée en France.

Dans cet album, j'ai beaucoup aimé le dessin de Lewis Trondheim, très enfantin. Certains lecteurs pourront estimer que le trait ne se prête pas à toutes les situations, lorsque seuls des adultes sont en scène, par exemple, puisque tous les personnages ont des bouilles de gamins.
J'ai apprécié les anecdotes qui donnent un aperçu de la vie en Irak dans les années 60-70, et en particulier de celle d'une petite fille, de son père dentiste et de sa mère française exilée et heureuse d'avoir trouvé une famille dans son nouveau pays.
J'ai trouvé dommage que l'ouvrage soit si mal construit, en revanche, et la chronologie si chahutée. L'auteur passe d'une époque à une autre, sans lien, comme on évoquerait des souvenirs pêle-mêle oralement. Et rien dans la présentation de l'album n'indique les transitions. On s'y retrouve quand même, puisque le propos reste simple, mais c'est le gros défaut de ce témoignage, par ailleurs instructif et émouvant.

agenda 11 mars - emprunt mdtk

orient