chantierCasterman, 3 février 2016, 163 p.

♥♥

Grâce à cette excellente collection Sociorama qui « signe la rencontre entre bande dessinée et sociologie », je poursuis ma découverte de milieux professionnels que je connais peu. Après les actrices pornos et les caissières, place aux ouvriers du bâtiment - ceux du BTP, pas ceux qui bossent chez un patron artisan.

njLe sociologue Nicolas Jounin a mené l'enquête de l'intérieur, en se faisant embaucher comme manoeuvre et ferrailleur sur différents chantiers. Comme le montre très bien Pascal Manoukian dans son roman Les échoués, le système obéit à une organisation bien huilée, formidable selon la logique du profit, révoltante d'un point de vue social.
Une organisation en castes, selon la couleur de peau, avec à la base, les sans-papiers, les intérimaires. Le Noir est manoeuvre, le Blanc est 'aux commandes', ou au pire, ouvrier qualifié. Entre les deux, le Maghrébin est ferrailleur. Le Portugais est assez haut dans cette hiérarchie - ancienneté sur le territoire français ? ou origines plus 'européennes de souche', comme dirait l'autre ?
Dans cette logique, plus on est haut, plus on bosse en bas, où les risques d'accident du travail sont moindres (cf. Les échoués, où cela est très explicite). On ne s'étonnera pas que tous les Black se fassent appeler 'boubou', puisque le système est conçu autour de la discrimination et de l'interchangeabilité de ceux qui ont les tâches les plus ingrates, les plus pénibles.
Mais que fait l'Inspection du travail ? Elle vient, avec les moyens du bord - faibles. En général à l'improviste, c'est la règle, mais une taupe peut avoir annoncé le contrôle pour avoir moins de paperasseries à faire après... Alerte sur le chantier quand les IT débarquent, on met des casques dont on n'avait jamais vu la couleur, on planque des gens, on installe des fausses barrières de sécurité qui ne protègent rien...

Encore un très bon ouvrage de la collection Sociorama, aussi instructif que révoltant sur notre merveilleux monde occidental où il vaut mieux être blanc, en CDI, dans un bureau que noir/étranger, sans-papiers, exposé aux intempéries.
France, terre d'accueil !?

Je poursuis avec La Banlieue du 20h, où l'on suit « un jeune journaliste [qui] fait ses débuts au service des faits divers du journal télévisé. » Ça promet !

agenda 2 avril