la banlieue du 20hCasterman, Sociorama, 31 août 2016, 164 p.

jer♥♥

« J'veux faire du grand reportage ! de l'action ! [...] Aller en banlieue, montrer comment les gens vivent ! La mère fatiguée qui élève seule ses gosses... Tout ça, quoi ! »

Jimmy est fraîchement diplômé d'une école de journalisme. Et il en veut ! Pas de la notoriété ou du fric (en tout cas pas pour l'instant), il veut être reporter, engagé, faire du journalisme d'investigation, du social. Ça semble bien parti puisqu'il est engagé par une grande chaîne comme rédacteur du JT de 20h. Les moyens financiers ne manquent pas, c'est déjà ça.
Mais, heum, avez-vous déjà regardé ce genre d'infos ? Clichés et démagogie ont la vedette...

Cet album est adapté de l'essai éponyme du sociologue Jérôme Berthaut, qui a mené une enquête en immersion au sein de la rédaction du 20h de France 2.
A travers l'exemple de reportages 'en banlieue', il donne un bon aperçu :
- des méthodes douteuses de la préparation d'un journal (priorité donnée à des sujets de proximité, interviews parfois bidonnées avec des 'acteurs', coupures au montage qui dénaturent le travail de ceux qui étaient sur le terrain...)
- de la concurrence entre collègues, de la façon dont les vieux briscards se sont fait des contacts, du poids de la hiérarchie
- du formatage (intonation des intervieweurs et des voix off, sujets traités...)
- de la dépendance de la chaîne vis à vis de certaines instances

Après les métiers de caissière, hardeuse, ouvrier du BTP, j'en découvre un qui me faisait beaucoup plus rêver, celui de journaliste d'investigation (fouiner, rencontrer, discuter, écrire, restituer).
Mais les auteurs confirment ce que je pensais du milieu des médias, notamment celui de la TV : manque de rigueur (pour ne pas dire 'gros foutage de g*****') et de transparence, course à l'audience et dépendance.
Et encore, là il est question d'une chaîne publique...

Yep, j'ai encore quelques 'Sociorama' à lire ! 😋 

agenda 5 avril