a voix hautedocumentaire de Stéphane De Freitas & Ladj Ly, sorti le 12 avril 2017  -  🕙 1h39

Mr et fiston (20 ans) se sont régalés   coeur_1

L'avis de Mr

Un concours d’éloquence est organisé chaque année entre des jeunes du département de la Seine-Saint-Denis, plus connu sous le terme réducteur de 9-3, avec toutes les images qui lui sont asssociées.

Ce film documentaire résume quelques semaines de préparation d’un groupe d’une vingtaine d'entre eux, jusqu’à la finale. Ils vivent dans un département présenté comme défavorisé, et qui l’est de fait à de nombreux égards ; certains de ces jeunes ont été confrontés à de grandes difficultés sociales, à l’exclusion, à la discrimination (plus ou moins consciente chez ceux qui discriminent), au racisme… Ils sont cependant ceux qui ont le mieux réussi à l’école puisqu’ils sont sur les bancs de l’Université. Cette réussite, il la doivent à leur « gniaque », qui transparaît à l’écran.

D’un sujet a priori sombre, le réalisateur a tiré un film vivant, plein d’optimisme, où le spectateur rit souvent et s'émeut parfois aux larmes. Cet excellent reportage rappelle un peu « Etre et avoir » (thématique de l’apprentissage) et « Entre les murs ». Il m’a aussi fait penser à une formation que j'ai suivie récemment sur la pédagogie et la communication, par les techniques d’apprentissage mises en œuvre et la dynamique de groupe. Dans chaque cas, il n’y a pas une technique universelle applicable à tous, seulement la prise de conscience par chacun de ses points faibles et surtout de ses points forts, avec la manière d’exploiter au mieux ces derniers. S’exprimer en public peut être difficile pour tout un chacun, et l’est d’autant plus quand la maîtrise de la langue française n’est pas une valeur ou une référence dans son milieu d’origine, comme le montre le film...

*    *    *

Canel : j'ai aimé, à part la mise en compétition façon télé-crochet. Même si elle est présentée dès le début, on en vient à l'oublier en suivant avec jubilation les séances, les exercices, les interactions (tour à tour drôles et émouvants)... Ce beau film laisse espérer une France multicolore, où chacun a droit à la parole, il « suffit » de la prendre. Place à un pays toujours plus ouvert, riche de tous les apports culturels favorisés par les immigrations des dernières décennies, et de celles à venir !

Pour tout savoir sur Eloquentia, c'est ici.

*    *    *