le groupeActes Sud Junior, 8 mars 2017, 125 p.

jpb♥♥

Ce groupe, c'est un atelier d'écriture animé par deux professeurs et suivi assidûment par dix élèves de terminale. Les enseignants ne se contentent pas de donner les consignes et de veiller à ce que les instructions soient respectées - notamment bienveillance et respect entre participants -, ils sont aussi membres du groupe et se plient aux exercices d'écriture comme les autres. Ces moments sont riches en émotions : on écrit, on sollicite son imagination, on se met à nu, on affronte le regard des autres et forcément leur jugement, même muet, on écoute à son tour...

Le talent de Jean-Philippe Blondel se déploie depuis près de quinze ans, pour le plus grand plaisir des lecteurs qui lisent tous ses romans.
Le seul problème (de taille, quand même), c'est qu'on a l'impression de retrouver les mêmes personnages et les mêmes thématiques - nostalgie du quadra-quinqua, regrets sur ses rendez-vous manqués, ambitions de jeunesse déçues, adolescence et son lot de difficultés (parents et vie provinciale étriqués, envie de fuir, triangles amoureux...). On peut trouver ça agaçant, ça occulte en partie les bonnes trouvailles et les éléments nouveaux que développe l'auteur - ici, une agréable sensation de vertige lorsqu'on a plusieurs versions de la vie d'un même individu (son propre témoignage, et la fiction imaginée par un tiers, camarade ou prof).

L'écriture de Blondel est toujours aussi agréable, on se reconnaît forcément dans les préoccupations des protagonistes (a fortiori si on est de la génération de l'auteur et/ou si l'on côtoie des ados au quotidien).

agenda2

27 > 29 avril - emprunt mdtk