échos dans le tempsEditions 84, J'ai Lu SF, 4 janvier 2017, 187 p.

pierreblu par Mr

♥♥

Jeanne souffre d'Insomnie Fatale Familiale. L'IFF est une encéphalopathie spongiforme incurable ; comme son nom l'indique elle entraîne de graves troubles du sommeil, et provoque la mort. Pour passer les quelques mois qui lui restent à vivre, Jeanne s'est réfugiée chez son père. Lors d'une de ses habituelles insomnies nocturnes, Jeanne porte secours à Kort, un homme allongé au sol non loin de la maison paternelle.
Jeanne comprend que Kort n'est pas un homme ordinaire. de fait, il vient du futur, pour accomplir une mission.

Depuis La machine à remonter le temps (1895) de Herbert Georges Wells, le voyage dans le temps est un thème rebattu de la science-fiction. Ce récit m'a cependant vite séduit, grâce à une écriture précise, à des personnages crédibles, et à une intrigue qui démarre rapidement et laisse place au suspense.
Outre un incontournable questionnement sur des paradoxes occasionnés par d'éventuels retours en arrière, l'auteur mène quelques réflexions sur l'évolution génétique de l'homme. A la manière de nombreux auteurs de romans policiers, l'auteur recourt fréquemment aux scènes dites d'action. Cette contribution facile (trop facile, à mon goût) à l'agrément de la lecture n'exclut toutefois pas les indéniables qualités précitées du roman, en particulier la fluidité du ton.

Un auteur que je revisiterai probablement...

• Merci à Babelio et aux éditions J'ai lu !