mon neveuLoco, 3 septembre 2015, 144 p.

pbard♥♥

Quand un bébé naît en France, on lui attribue un genre, même lorsque celui-ci est difficile à déterminer physiquement. C'est ainsi que votre NIR (dit 'numéro de sécurité sociale', mais attribué par l'Insee) commence par un 2 si vous êtes une fille, un 1 si vous êtes un garçon.
Il n'y a pas d'alternative, pas de 3e sexe, bien que cela existe dans certains pays. Dommage pour ceux qui grandissent en ayant le sentiment de ne pas être ce qu'on a décidé pour eux. La question 'transgenre' se pose aussi pour ceux qui se sentent en total décalage avec une enveloppe charnelle dont le genre ne laisse pourtant aucune ambiguïté. C'est le cas de Jean-Pierre, né garçon, se sentant femme et désirant le devenir, tout en ayant une attirance sexuelle pour les femmes.
Son oncle, le photographe-reporter Patrick Bard, nous raconte ici son parcours compliqué en texte et en photos.

La couverture et le titre sont peu engageants, mais j'ai fait confiance à cet auteur dont j'apprécie les polars sociaux journalistiques.
Cet ouvrage est très intime mais jamais impudique, même si l'on se sent parfois mal à l'aise face à la souffrance de Jeanne-Jean-Pierre mise à nu. Patrick Bard expose les faits, il évoque les doutes et les difficultés qui ont accompagné les métamorphoses de son neveu, il cherche a posteriori des signes qu'il n'a pas su décrypter lorsque celui-ci était plus jeune.
Il ne juge pas, et ce sont précisément l'amour et la compréhension de ses proches qui ont aidé Jeanne-Jean-Pierre à oser accomplir tout ce chemin hors des sentiers battus sans avoir à se cacher. Le regard des autres, en revanche, est souvent nettement moins bienveillant. C'est déjà exclu pour certains d'accepter l'homosexualité, et le changement de sexe... alors un mélange un peu compliqué des deux...

Un témoignage émouvant, à lire !
________________________

 « Ça a été très difficile de passer d'un homme à une femme, et, contre toute attente, ça a été très difficile de redevenir un homme. Vous êtes un homme, vous devez être attiré par les femmes ; vous êtes une femme, vous devez être attirée par un homme, voilà, pour moi, ça, c'est complètement faux. On n'est pas prédestiné à vivre une histoire d'amour avec un homme ou une femme parce qu'on est un homme ou une femme. Je pense qu'on est bien plus destiné à être heureux. Le bien-être, le sentiment d'être en osmose avec la personne avec laquelle vous vivez, ce que vous partagez, vos bonheurs, votre peurs, vos... tout... Pfff, y a pas de sexe pour ça, il n'y a absolument aucun sexe. »

 « 'Je suis un mec avec des seins, un passeport et un permis de conduire sur lesquels je m'appelle toujours Jeanne. J'ai fait rajouter Jean-Pierre en second prénom.'
Mon neveu n'a en effet jamais refait le chemin inverse pour récupérer son état civil d'origine. Pas par flemme, mais parce qu'il assume cet intermédiaire, cet entre-deux. »
___________

agenda221 mai - merci à Babelio et aux éditions Loco !

Sur ce sujet, le film Ma vie en rose (Alain Berliner, 1997) montre à quel point l'accompagnement et la compréhension des proches sont précieux.
Voir aussi Les garçons et Guillaume, à table ! (Guillaume Gallienne, 2013).