le petit chaperon rascal

L'Ecole des Loisirs, Pastel, 11 février 2015, 24 p.

-

 rascal

-

L💗ve  LPCR  forever  ! 
Le conte de Perrault du XVIIe siècle, les variantes orales qui l'ont précédé et donc inspiré, les interprétations psychanalytiques et littéraires (cf. Bruno Bettelheim et Anne-Marie Garat *), j'adore ! 
Ainsi que les versions pour enfants revisitées avec intelligence et/ou humour et/ou génie créatif.

Cet album de Rascal réunit ces trois qualités. 
Il faut connaître l'intrigue, car elle n'est que suggérée. 
Pas de texte, sauf l'onomatopée 'toc-toc-toc' qui fait rebondir deux fois cette terrible histoire. 
Trois couleurs : blanc, noir, rouge
Des formes minimalistes, comme sur la couverture. 
Des images symboliques. Machine à coudre et ciseaux - qui serviront à confectionner le vêtement de la fillette. Forme en blanc de l'habit sur pièce de tissu rouge - l'étoffe est découpée... 
Et marchez dans les bois, jeunesse, en direction de chez Mère-Grand. Rencontrez le loup, laissez-vous embobiner et la bobinette cherra, mais quelle sera la trombine sous le bonnet de nuit de Mémé ?...

Grandiose ! Quand minimalisme est synonyme de génie.

* Une faim de loup, Lecture du Petit Chaperon rouge, Anne-Marie Garat (Actes Sud)

_______

agenda2

 17 juin - emprunt mdtk