l'enfant nu

Editions Vagabondages, Black Zone, 11 novembre 2014, 200 p.

♥♥♥♥

Amour toujours, par-delà les épreuves du couple, et le drame vécu par Jean et Maryse est de ceux dont on ne se remet pas : la disparition d'un enfant... 
Maryse a sombré dans une dépression mutique, elle semble débranchée, remplissant son corps de nourriture. Pour qu'il reste aussi rond que lors de l'heureux temps de l'attente de l'enfant ? Pour que son fils ne manque jamais de rien, où qu'il soit ? Pour combler le vide ? Pour s'enivrer, s'étourdir ? Son merveilleux époux ne l'abandonne pas, il reste même aux petits soins, mais trouve ailleurs la sensualité féminine qu'il n'a plus chez lui. 
La vision d'un enfant nu dehors, en plein hiver, bouleverse cette carapace.

Une belle histoire, tendre et triste, sur le couple et les drames qu'il peut avoir à traverser. Où l'expression « rester unis pour le meilleur et pour le pire » prend tout son sens...
L'ambiance sombre est parfaitement rendue par le graphisme en noir et blanc.

___

agenda2

23 & 24 juin - emprunt mdtk