dimanche 13 août 2017

~ De force, Karine Giébel

Belfond, 3 mars 2016, 528 p. ♥♥♥♥♠  « (...) j'ai vu le jour un 15 mai.De mère indigne.Et de père inconnu. » Comme dans la plupart des romans de Karine Giébel, on quitte ce personnage du prologue, qui rappelle le petit Ludo des 'Noces barbares' (Yann Queffélec), et on rentre dans l'histoire. Une histoire sans séquestration, cette fois, mais toujours avec de la violence, du harcèlement, des menaces de vengeance, des rapports de force entre individus.Après Purgatoire des innocents, abandonné en cours de lecture parce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]