nature morte

Still Life, 2005
louise pennyFlammarion Québec 2010 pour la traduction française
traduit de l'anglais (Canada) par Michel Saint-Germain
Actes Sud, Babel noir, 440 p.

♥♥♥♠♠

« Nature morte ».
Nature : oui, on y est, dans un charmant village québecois au milieu des arbres et des cervidés. Une nature engourdie, parce que c'est l'automne, parce que les habitants sont plutôt paisibles, malgré quelques vieilles rancoeurs - comme partout quand on se connaît depuis des générations.
Morte : oui, la voilà, Jane, allongée dans les feuilles, cette dame âgée qui était très vivante avant trépas et appréciée presque à l'unanimité, avant de recevoir une flèche en plein coeur.
Nature morte : reférence au hobby de la défunte, institutrice à la retraite, et peintre à ses heures perdues.

Jusqu'ici tout va bien, il n'y a pas tromperie sur la marchandise - enfin tout ce baratin ne sert à rien quand on sait que le titre en VO était 'Still Life', mais il faut bien commencer...

Voilà un roman policier à énigme, dans la plus pure tradition des Agatha Christie où on suppute interminablement sur les potentiels coupables. Ambiance so british, qui rappelle également la lenteur de certains romans (policiers ou autres) nordiques, avec la bonne dose de fausses pistes pour entretenir le suspense. 
Pas de bol, ce n'est pas ce que je préfère dans un polar, trop d'atmosphèèère, et que de l'atmosphèèère... et je fais la gu3ule. J'aime bien apprendre, dans un cadre socio-historique dépaysant, rire, être émue, angoissée, trouver des personnages un peu complexes, cogiter avec eux, et pas seulement sur l'enquête - on a juste droit ici à une flic abrutie caricaturale qui sert de tête de turc à ses chefs, j'en aurais pleuré de pitié.

Quelques jolies réflexions malgré tout, une poignée de personnages attachants, des paysages qui peuvent faire rêver si on aime la forêt en automne. 
Pas mal d'ennui pour ma part quand même, et la fin ne rachète rien, au contraire : des indices et un mobile tirés par les cheveux et un coupable qui est, j'ai déjà vu ça quelque(S) part(S)... un de ceux auxquels on s'attendait le moins... 

Merci Cécile/Latina pour cette lecture commune. Ton enthousiasme m'a fait accélérer le rythme, il me tardait de pénétrer chez Jane, et tu m'y as devancée, curieuse ! 😉

• Déjà douze enquêtes de l'inspecteur-chef Armand Gamache sont parues à ce jour. Adieu l'ami, je ne referai pas de bout de chemin avec toi...

___

agenda2

 3 > 8 sept.