tocqueville

Casterman, 12 juillet 2016, 105 p.

kb

    ■  lu par Canel

        ♥♥♥♥♥

Chargés par le gouvernement français d'aller étudier le système pénitentiaire américain, les politiciens Alexis de Tocqueville et Gustave de Beaumont se rendent aux Etats-Unis en 1831. Ils y restent dix mois et achèvent leur séjour par un voyage dans la région des Grands Lacs, en quête des limites de la civilisation occidentale. Ils sont curieux d'y rencontrer des Indiens dans une nature préservée, derniers vestiges du continent américain original - croient-ils...

Kevin Bazot s'est inspiré des carnets de voyage de Tocqueville pour réaliser ce superbe album.
Les observations de ce philosophe du XIXe siècle sur l'homme blanc colonisateur est lucide. Mûs par une logique expansionniste, jamais satisfaits, les pionniers prennent, pillent, détournent à leur profit, détruisent sans vergogne l'environnement, et partant les populations locales (animales et humaines). Ils déforestent, cultivent, construisent pour se loger et industrialiser. Ceci au mépris de l'existant, de la tradition, des autres humains (assurément moins humains qu'eux), quels que soient les principes moraux dictés par leur religion :
« Et demain ces honnêtes citadins se rendront à l'église, où un ministre de l'évangile leur répétera que les hommes sont frères, que l'Etre éternel les a tous faits sur le même modèle, et qu'il leur a donné à tous le devoir de se secourir. »
On a pu l'observer sur d'autres continents, en Océanie, Afrique, Asie, et c'est pas fini !

Excellent album qui exprime les réflexions de Tocqueville, tout en rendant hommage aux grands espaces inviolés et aux Indiens du nord des Etats-Unis des années 1830. 
Les splendeurs de la nature sont admirablement rendues par un trait fin, précis, réaliste, et de jolies couleurs. Quant aux zones habitées et aux personnages, ils sont tout aussi réussis, on se croirait dans 'La petite maison dans la prairie' au côté du beau Charles 😏 et on visualise le travail de défrichage et de construction des pionniers suédois décrit par Vilhelm Moberg dans La saga des émigrants (1949-1959).

____

agenda2

23 oct. - emprunt mdtk

________________________________

    ■  et Mr

        ♥♥♥♥

En 1830, une révolution oblige Charles X à abdiquer au profit de son petit-fils, alors âgé de neuf ans seulement. C'est ainsi que Louis-Philippe Ier, cousin du roi déchu, arrive au pouvoir. 
En 1831, à la demande du gouvernement français, Alexis de Tocqueville (1805-1859) et Gustave de Beaumont partent aux Etats Unis pour y étudier le système carcéral américain.
Cette BD nous raconte une partie du parcours des deux magistrats français vers l'ouest de ce nouveau pays. Là-bas les transformations de la société sont rapides, et le passé vite balayé. Les nouveaux venus de l'ancien monde et leurs descendants prennent possession des lieux, au détriment des autochtones que la plupart d'entre eux méprisent. Tocqueville observe la création d'une nouvelle nation. Outre le compte rendu rédigé avec Gustave de Beaumont (Du système pénitentiaire aux Etats-Unis et de son application, 1832), Tocqueville écrit ensuite son célèbre De la démocratie en Amérique dans lequel il expose sa pensée politique.
Bien que cet album ne retrace pas intégralement ce contexte, il rend bien compte du choc culturel éprouvé par Alexis de Tocqueville et son compagnon dans ce pays, et de la violence qui accompagne la création de cette nation nouvelle. La beauté des paysages est quant à elle parfaitement restituée par un graphisme très agréable.
Un très bon moment de lecture qui donne envie d'en savoir plus sur ce philosophe et son oeuvre.

 

detroit