extases

Où l'auteur découvre que le sexe des filles n'a pas la forme d'un X.

Casterman, 6 septembre 2017, 272 p.

jlt

♥♥♥♥

Extases. Ou secousses, orgasme, frénésie masturbatoire et copulatoire, émerveillement face à ce miracle de la nature, etc.

Tout est BON 😍 dans ce volumineux album où JL Tripp retrace sa sexualité sans fard mais sans vulgarité, du zizi de petit garçon coincé dans la fermeture de pantalon à l'orgie romaine entre vieux potes, via le premier french kiss avec une petite Anglaise - tiens, comme mes camarades de 4e !

Quelque part entre Pennac (Journal d'un corps), Tronchet et son JC Tergal (en plus subtil et plus travaillé), et Hugo de Bbl (en plus illustré), les confidences de l'auteur, drôles, franches, à la fois touchantes et émoustillantes, montrent bien les questionnements, tâtonnements, délices, déconvenues liés à la sexualité et à l'amour. Avec, en filigrane, l'influence de l'éducation - notions de consentement mutuel et de désir...

Deux mini-bémols : la couverture, et le fait qu'il y ait une suite, alors que la fin de ce premier opus s'essouffle un peu. Cela dit, comme l'auteur est né en 1958, je suis curieuse de découvrir sa sexualité de sexa-, s'il continue à ne pas tricher (honnêteté dans le propos, et pas de Viagra dans la mécanique - j'aime pas les vieux libidineux genre DSK)...

A faire lire à ses grands enfants ? Pour décomplexer les garçons, si besoin, et rassurer les filles sur les obsessions masculines qui peuvent sembler pathologiques quand on 'débute'. A vous de voir où ils en sont avec 'tout ça', car l'album est très explicite.

___ 

agenda2

27 > 30 déc - merci 🎅 🎄😋

•      •      •