tu ne sais rien

Thierry Magnier, 24 août 2016, 240 p.

miol

♥♥♥♠♠

Malina était toute petite lorsqu'elle a perdu sa mère. 
Son père, dépassé par les événements, a accepté que des voisins prennent la fillette chez eux et l'élèvent avec leur fils du même âge. Les deux enfants sont devenus comme des jumeaux - toujours ensemble, dans les mêmes classes...

Beaucoup de sujets graves dans ce roman pour adolescents. 
Trop, je crois. Même si, dans la vraie vie aussi, les problèmes peuvent se cumuler... 
Ici s'entremêlent : non-dits familiaux, sentiment de culpabilité, éveil à la sexualité, maladie grave d'un proche, sens de la fidélité conjugale, importance d'un chien dans un foyer. Bref, de l'Amour sous toutes ses formes, pour le meilleur comme pour le pire.
Avec, en fil conducteur : une histoire semi-incestueuse sur laquelle les adultes ferment les yeux, encouragent même, indirectement. Cet aspect m'a vraiment dérangée, comme quelques autres 'détails'. ** Un enfant plus ou moins témoin et caution malgré lui de l'adultère d'un de ses parents, par exemple... **
Du spectaculaire dont on se passerait bien. Les propos de l'auteur et le reste de l'histoire, déjà forts, y auraient gagné en subtilité et en crédibilité.

Je conseille quand-même aux ados à partir de 14 ans, pour les belles idées à retenir et les relations père-fils.

Lire aussi Le monde dans la main, du même auteur.

____

agenda2

18 au 23 déc. - emprunt mdtk