t'en souviens-tu

Pocket, 4 janvier 2018, 300 p.

♥♥♥♥

On retrouve dans ces quatre nouvelles des éléments récurrents de l'oeuvre de Michel Bussi :

• Thématiques : petite enfance, famille et liens entre générations, couple, temps qui passe et nostalgie... Et même si les personnages manquent parfois de finesse, on se sent proches d'eux, on se retrouve dans certaines de leurs préoccupations et difficultés.

• Lieux fétiches : la Réunion, le pays de Caux (Normandie) qui suscitent des envies de voyage.

• Reconstructions autour de personnages historiques - ici, la première histoire est consacrée à Victor Hugo et quelques individus qui ont gravité autour de lui, dont l'actrice Anaïs Aubert (1802-1871).

• Musique en fond sonore, variété et rock français principalement, comme 'Dernière station avant l'autoroute' d'Hubert-Félix Thiéfaine, qui donne le titre au recueil.

... Et du suspense !

Ceux qui aiment cet auteur devraient passer de bons moments en découvrant ces quatre histoires insolites. Et même si certaines chutes sont prévisibles, peu importe, il y a plein de jolies choses à savourer - notamment dans la troisième nouvelle.
____

agenda2

 6 > 8 janv.

On s'est aimés dans les maïs 
T'en souviens-tu, mon Anaïs ?
Le ciel était couleur de pomme (d'opium ?) 
Et l'on mâchait le même chewing-gum... ♪♫ 

 'Dernière station avant l'autoroute', in 'Autorisation de délirer', 1979