derrière

Behind Closed Doors, 2016
baptraduit de l'anglais par Luc Rigoureau
Hugo et Compagnie, 2017
Le Livre de Poche, 3 janvier 2018, 350 p.

♥♥♥♠♠

Méfiez-vous des princes charmants plus prompts à vous passer la bague au doigt qu'à vous 'mettre' dans un lit, surtout s'ils insistent pour que vous renonciez à votre super boulot afin de vous reposer - et d'être entièrement disponible pour eux, quand ils rentrent harassés après leur journée de travail.
Ce genre de galanterie désuète doit vous alerter.

Dès les premières pages, on sent que la vie n'est pas rose pour Grace même si elle a 'tout pour être heureuse' dans son palais de princesse. 
Mais si on a lu quelques thrillers traitant de problèmes conjugaux, de ceux où le couple semble parfait alors que la réalité 'derrière les portes' est cauchemardesque, on peut se demander pendant une partie de l'intrigue lequel est réellement toxique. Parce que lorsqu'une relation à deux est tumultueuse, chacun a généralement sa part de responsabilité...

Sans l'atroce fait divers de la maison de l'horreur aux Etats-Unis (treize 'enfants' de 2 à 29 ans séquestrés et maltraités par leurs parents), j'aurais trouvé ce thriller complètement exagéré, car le sadisme et la perversité d'un des protagonistes sont sans limites, et totalement incompréhensibles. 
Alors soit, j'ai bien voulu y croire un peu. Même si ** j'ai trouvé la femme particulièrement gourde de tomber dans ce piège, à trente ans... **

L'atmosphère est de plus en plus oppressante. Là-dessus, rien à redire, l'auteur a réussi son coup. Pour le reste, bof. Ça manque vraiment de profondeur, d'analyse psychologique. J'ai lu beaucoup mieux sur le sujet.

___

agenda2

20 & 21 janv.