le fils

Sønnen, 2014
jonesbotraduit du norvégien par Hélène Hervieu
Gallimard, 2015
Folio Policier, 5 octobre 2017, 620 p. 

♥♥♥♠♠

Ce fils, Sonny, on l'aime d'emblée. Comme un fils, justement. Parce qu'il est bien élevé, doux et à l'écoute, généreux, loyal, intelligent, courageux, et qu'il va au bout de ses idées. 
'Tu ne tueras point', a dit le Décalogue, et la peine de mort a été abolie en France. J'ai bien intégré tout ça, pas de problème. Il n'empêche que c'est assez jouissif de voir un justicier en action, dans certains cas, lorsque la fin, la soif de vengeance et d'équité justifient les moyens.

On n'aimerait pas l'avoir pour fils, ce Sonny, par contre, parce qu'il s'est retrouvé bien malgré lui à nager en eaux troubles à peine sorti de l'enfance. Il ne fait pas toujours bon avoir un papa fonctionnaire.

Un beau roman, une belle histoire, une belle plume, quelques personnages très attachants - Sonny, Martha, Else, Pelle -, des salauds à détester, ça défoule... Que demander de plus ? En fait je demanderais plutôt moins : moins de pages (300 au lieu de 600), moins d'action virile, moins de flingues, moins de rebondissements prévisibles à la fin. Je manque d'endurance et de patience face à ce genre de déferlement de testostérone...

Un régal pour les amateurs du genre, je n'en doute pas. Les avis très enthousiastes sur Babelio le prouvent.

___

agenda2

3 > 10 fév. - merci MaGi pour le prêt ! 😊