a toute vitesse

Up the Creek, 2017
traduit de l'anglais par Alice Boucher
Bayard Jeunesse, 7 février 2018, 32 p.

♥♥♥♥

« Déçu par sa course, le skieur français Mathieu Faivre a été interrogé sur les bons résultats de l'équipe de France : 'Si vous saviez ce que j'en ai à faire du tir groupé collectif… Je suis là pour ma pomme !' a-t-il répondu. » (Le Monde, 19/02/2018)
Heeey, mon petit gars, tu crois qu'on te paie une classe de neige grand luxe à Pyeongchang pour raconter des conneries pas raccord avec l'esprit sportif avec un grand Teu et un gros Zess ? Allez bim, casse-toi, retourne dans ton bac à neige alpin, sale gosse !

Ça m'amuse, parce que je trouve l'esprit sport co (au nom du patelin du coin ou d'un Etat) aussi incompréhensible et pathétique que la compétition individualiste. Ça doit remonter à mon sentiment de solitude en EPS, lorsque j'étais la dernière choisie par mes copines pour constituer les équipes de hand, basket, volley...

Cet album jeunesse montre que la compétition, jouer à celui qui *** (au choix) le plus vite, le plus haut, le plus loin, etc., c'est rigolo, ça flatte l'égo, mais qu'il faut savoir aussi s'entraider. Pas forcément pour avoir encore plus la win, à plusieurs, mais plutôt pour ne pas laisser les autres sur le carreau quand ils sont en difficulté. 
Bonne idée !