le gang

The Monkey Wrench Gang, 1975
traduit de l'anglais (US) par Jacques Mailhos
Editions Gallmeister, 2013
collection Poche, décembre 2016, 492 p.

edwlu par Mr

♥♥♥♥

Un vieux médecin, sa jeune et belle amante, un guide de randonnée et un vétéran du Vietnam, se rencontrent par hasard. Tous ont la nostalgie des paysages de l'Amérique de l'ouest d'antan. Ils ont un ennemi commun : l'industrialisation et la politique d'aménagement du territoire qui l'accompagne. Avec beaucoup d'idéalisme et autant de folie, ils décident d'engager le combat. Ils compensent d'abord leur faiblesse numérique par l'effet de surprise et en recourant à des moyens radicaux (même si le vieux Doc veille à éviter toute effusion de sang). La violence de leurs actions fait vite réagir les autorités : le gang est activement recherché. Les quatre compères sauront-ils s'arrêter à temps, avant que la violence ne se retourne contre eux ?

Ce roman est difficile à classer : à la fois récit de 'nature writing' et satire politique, cette tragicomédie mêle la loufoquerie à des descriptions fines de la société américaine et de ses travers, avec des scènes d'action qui donnent de la vivacité au récit. Ces aventures évoquent celles de Bonnie & Clyde (d'ailleurs la jeune femme se prénomme Bonnie). Le ton et les errances des personnages rappellent aussi certains romans de Arto Paasilinna. J’ai parfois songé à Rue de la Sardine également - rapprochement qui n’est pas seulement induit par la reprise du surnom du personnage principal de ce roman de John Steinbeck (Doc).

Un moment de lecture très agréable.