3 fillesGallimard, 27 octobre 2017, 336 p.

♥♥♥♥

1966. Athènes, Paris, Berlin.
Des lettres de Suzanne, Magda, Cléomèna, trois jeunes filles nées en Europe en 1949.
Elles sont issues de milieux sociaux favorisés - parents intellectuels et/ou bourgeois aisés. 
Mais les contextes socio-politiques sont loin d'être idéaux, en revanche : les parents de Cléomèna, communistes, ont été déportés. Son frère et elle doivent se cacher.
Les familles de Suzanne et Magda ont dû fuir.

Les relations entre ces trois filles et leurs mères, essentiellement, nous présentent les problèmes de jeunes filles entre enfance et âge adulte, partagées entre raison et passion.

Je l'ai offert à une demoiselle souvent en colère et plutôt trois fois qu'une (contre sa mère ?), pour qu'elle y trouve des échos, peut-être.

Outre les pages d'Histoire enseignées (dictature grecque, guerre froide en Allemagne, mai 68), cet ouvrage a le mérite de montrer qu'au seuil de l'âge adulte, rien n'est simple, ni avec les autres, ni avec soi-même. Et qu'une mère, c'est plus facile à aimer de loin...

Dans ce registre, j'ai préféré La décision, de la même auteur, Dans le désordre, de Marion Brunet, et Refuges, de Annelise Heurtier.

___

agenda2

29 juill. > 1e août