des forêtsEditions Au-delà du raisonnable, 2014
Pocket, 9 février 2017, 416 p.

elpi♥♥♥

Starsky & Hutch sans Starsky, sans Hutch, sans voiture lancée à toute blinde, sans ville. Mais la même impression trépidante/stressante pour le lecteur qui n'aime pas les polars nourris d'action et de courses poursuites.

D'autant qu'ici, l'intrigue est très diluée. Les personnages se traquent et se tirent dessus dans la forêt vosgienne, essentiellement à pied, sans arrêt et sans fin…

Dommage car les souffrances des adolescents Matthieu, Juliette, Lucas, dans les premières pages, m'ont touchée. Et le sujet central du livre m'intéresse : le lobby pharmaceutique, les ‘maladies imaginaires' lucratives, la complicité du milieu médical, les citoyens qui en sont victimes… * (problématique bien explicitée en postface, en revanche). 

Comme dit Renaud, ‘La médecine est une putain, son maquereau c'est le pharmacien'… ♪♫ **

Je n'ai pas retrouvé la vivacité et le suspense présents dans Aux vents mauvais de cette auteur. C'est moins percutant, plus gentillet, et la grand-mère de Leoni, avec ses leçons de (sur)vie, fait piètre figure à côté de la Colette des ‘Vents mauvais', autrement plus rock'n roll…

Je ne suis plus si pressée de découvrir le reste de l'oeuvre d'Elena Piacentini, désormais… J'en remercierais presque la librairie D., de Brest, de ne pas avoir eu d'autres titres disponibles – tandis que l'E.C. d'Edouard était mieux achalandé, lui ! 😉

___

agenda21e  >  7 septembre

    * sur le sujet :
        • un livre La quatrième plaie, Patrick Bard (2004)
        • un film (adapté d'un roman de John Le Carré, 2001) : 'La constance du jardinier' (2005)


    ** 'Etudiant, poil aux dents', 1982