shotsEditions du Rouergue, La Brune, 6 avril 2016, 280 p.

gg♥♥♥

Shots, c'est :
- un album photo sans photos, mais abondamment légendé
- un carnet de voyage entre Marseille et Miami, avec les emplacements pour les clichés
- et une intrigue, illustrée par ces photos absentes qu'on s'amuse à imaginer.
Pourquoi ces vides ? On le saura à la fin, et les dernières pages constituent le point fort du roman*, même si je ne suis pas fan... des pirouettes fantastiques. 

Dans ce roman noir-action, Guillaume Guéraud exprime encore une fois sa passion pour le cinéma, rendant ici hommage à 'Scarface' et à 'Blow up' - entre autres, car ses références en 7e art ne me parlent pas, je loupe donc beaucoup de clins d'oeil.

Je savoure souvent le ton vif et les réflexions subtiles de l'auteur, et j'aime sa sensibilité de grand gamin à fleur de peau, que l'on perçoit en interview IRL. On retrouve ici l'ambiance de Je mourrai pas gibier, et certains éléments de Baignade surveillée : adulte immature aussi attachant qu'inquiétant, frères, délinquance, violence...

C'est beau, triste, parfois drôle aussi. 
Mais trop vaudou, sanglant et testostéroné pour que j'apprécie vraiment.

* je ne devrais pas le préciser, j'en connais qui vont s'empresser d'aller voir la fin, maintenant... 😉

___

agenda215 > 17 septembre - emprunt mdtk