la colocActes Sud Junior, 19 mars 2015, 150 p.

jpb♥♥♥♥

Quand le lycée est loin du domicile parental, deux solutions : l'internat ou les levers à l'aube pour les trajets en car. Je connais un 'petit ourson' qui a testé l'internat et détesté ça, préférant l'année suivante rentrer tous les soirs chez lui, quitte à sacrifier son sommeil, si précieux à l'adolescence.

C'est le cas de Romain, élève de Seconde.
Jusqu'à ce que sa grand-mère décède brutalement, léguant aux parents un appartement à deux pas du lycée, où il pourrait s'installer.
Oui, mais : Romain n'a que seize ans, il ne sait pas cuisiner ni faire le ménage. Peut-on lui faire confiance ? Sera-t-il assez responsable pour bosser ses cours, sans la présence d'adultes ?
L'appartement est grand, il s'agit de trouver deux colocataires convenables, ni trop ceci, ni trop cela. Sérieux, du point de vue des parents. Pas chiants, du point de vue du fils.

Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage. Inlassablement, une à deux fois par an, Jean-Philippe Blondel publie un roman où l'on retrouve ses thèmes de prédilection. Les similitudes et redites m'agacent mais j'y trouve tellement d'échos que j'y reviens, et j'ai boulotté presque tous ses ouvrages.

Heureuse surprise ici : ce roman m'a vraiment emballée. L'auteur nous plonge dans un univers qu'il connaît bien puisqu'il est père et enseignant : l'adolescence. Age ô combien difficile pour tous.
Avec beaucoup de sensibilité et de justesse, JPB nous fait (re)découvrir les tourments de cette période charnière : souci de la popularité, amitié, amour, trahisons, conflits avec les parents, apaisements (hélas temporaires) au cours de belles discussions à coeur ouvert entre générations...

Une lecture très agréable grâce à l'intrigue à la fois simple et pleine de rebondissements, au style agréable d'un auteur doué pour raconter des histoires qui ressemblent à la vie, à notre vie.

Je conseille à tous : ados, enseignants, grands-parents. Et surtout aux parents quelque peu 'fatigués'.

____

agenda213 octobre - emprunt mdtk