les illusionsWhite Bodies, 2017
janetraduit de l'anglais par Caroline Nicolas
Sonatine, 4 octobre 2018, 360 p.

♥♥♥

Encore une histoire de relations sororales, et donc d'amour, haine et rivalités.
Un ingrédient efficace dans les thrillers, qui permet sans doute aux femmes (et aux hommes ? à voir) d'accrocher d'autant plus qu'elles s'identifient ?
Enfin moi, j'aime et j'en redemande, en tout cas...

Comme le titre l'indique, le lecteur est sur le fil et cherche à démêler apparences et réalité. Qui est complètement barge ? Laquelle ? Les deux ? Et ce Felix, quel jeu joue-t-il ? Qui manipule qui ?

Malgré une impression de déjà-lu, le plaisir de lecture a été d'autant plus intense que j'ai eu le temps de dévorer ce thriller en deux jours, et donc d'être en immersion quasi totale dans ce tourbillon de folie.

L'intrigue se réfère à Hitchcock. L'hommage est réussi. On pense aussi à des auteurs que le grand maître du suspense a adaptés, tels que Boileau & Narcejac, Daphné du Maurier...

J'avais deviné le dénouement, mais qu'importe, puisque plusieurs issues restent possibles jusqu'au bout. Cela dit, l'auteur n'avait pas besoin de l'expliciter autant, on avait pigé.

____

agenda220  >  22 octobre -  merci Sonatine, merci Babelio !