la fauteFuturopolis, 6 juin 2011, 152 p.

♥♥♥

C'est la faute aux Chinois si l'industrie française fout le camp ?
Et aux actionnaires, aussi, quand même.

    Extrait :
« Quand une entreprise licencie de façon massive pour augmenter le pognon des actionnaires, comment on appelle ça ?
- Euh... Un licenciement économique ?
- Non, c'est pas ça ! Ça commence par 'dé' !
- Délocalisation ?
- Non...
- Dérégulation ?
- Tu le fais exprès, là ?
- Non, non ! Euh... Attends... Euh... Dé... dé... dégraissage ?!
- Ahhh, c'est ça, le dégraissage !!! »

Louis, ouvrier dans un abattoir de volailles, va en faire la triste expérience. Peut-il sortir du lot en étant 'bien marié' (heum), grâce à sa femme et son beau-frère mieux placés que lui dans l'usine ? Peut-être, mais par des voies parallèles...

J'attendais une chronique sociale, j'ai trouvé une intrigue policière outrée sur fonds d'ambiance familiale malsaine et cruelle.

Décevant - car dérangeant ?

___

agenda2

2 nov. - emprunt mdtk