le dessous

Albin Michel Jeunesse, 3 septembre 2003, 38 p.

♥♥♥

Le plus sympa, dans les cours de latin surchargés de 4e, c'était la petite séance d'étymologie en fin de séance et de semaine, le samedi juste avant midi. 
Le truc concret, ludique, en récompense de tant d'efforts.
Et c'est tout ce que j'ai retenu d'utile et d'agréable de la matière.

Denys Prache, le monsieur qui a créé Okapi en 1971, est spécialiste du documentaire historique et scientifique pour la jeunesse. 
Il montre dans cet album qu'en France, on « parle grec et latin sans le savoir ». Notre français actuel est en effet issu pour partie de ces langues anciennes, et il est rigolo de jouer à cache-cache, de débusquer ces héritages dans notre vocabulaire à l'aide de quelques racines, préfixes et suffixes. 
Les exemples donnés sont simples et parlent aux jeunes lecteurs : parties du corps, jours de la semaine, couleurs, nombres... 

Le propos concerne plutôt des collégiens, quand même, et non des '6-8 ans', comme annoncé par cette collection. Ça me semble parfait pour accompagner les cours d'Histoire de l'Antiquité en 6e, ou l'initiation au latin en 5e.

Même si le sous-titre précise qu'il n'est question ici que de grec et de latin, je trouve dommage que l'apport, dans le français, des autres langues et civilisations ne soit pas mentionné, ne serait-ce qu'en quelques lignes.
Si l'anglais a gagné du terrain depuis quelques décennies dans notre vocabulaire, on doit aussi beaucoup à l'arabe, au russe, chinois, sanskrit, etc. 

___

agenda2

5 déc. - emprunt mdtk