mentine5

Flammarion, 9 janvier 2019, 315 p.

jow

♥♥♥

Les parents de Mentine ont failli fêter leurs noces de porcelaine.
A deux ans près, c'était bon. Mais il s'en passe, dans la vie d'un couple, en 700 et quelques jours et autant de nuits.
Là, c'est décidé et officiel : ils se séparent. 
Le père part vers de nouvelles aventures, et laisse royalement l'appartement à son ex- et à leur fille. 
Mentine est effondrée, sa mère Alice aussi.
Alice retombe en adolescence, Mentine doit donc devenir adulte d'un seul coup, prendre en charge tout ce que sa mère laisse aller à vau-l'eau...

Cinquième volet des aventures de Mentine, qui a désormais quinze ans et est en Première, grâce à ses deux années d'avance.
Je n'ai pas lu le précédent opus. J'avais apprécié les deux premiers, que je trouvais « subtils, émouvants, pêchus et drôles ».
Je suis moins emballée cette fois. 
Ni humour, ni émotion - peut-être parce que je sors de lectures plus perturbantes (SDF à Roissy, après-guerre chez la famille Tardi, alcoolisme, vie de Simone Veil).
Et rien d'original. Des scènes Ricoré & Nutella, parce qu'après la pluie, (re)vient le beau temps. S'imaginer rigoler et courir à nouveau avec des potes, et peut-être même avec son c*nnard de père qui vous a largué.e.s, ça aide à tenir quand tout s'effondre autour de soi.

Ce livre saura sans doute rassurer les adolescents qui traversent ce genre de crise familiale, et c'est le principal.

___

agenda2

01 > 03 janv. - merci à Flammarion Jeunesse.