missFlammarion Jeunesse, 9 janvier 2019, 205 p.

cca

♥♥♥

Depuis quelques années, Suzine se 'chut' : elle préfère se taire dans certaines situations. On ne saurait l'en blâmer, les adultes racontent tellement de conneries - qui ne passent plus quand le sens critique se développe à l'adolescence. 
Et les copines peuvent être très vaches.
Ce mutisme permet aussi à Suzine d'être conforme à ce que chacun attend d'elle. Ça évite les conflits, mais ça demande beaucoup d'énergie : elle doit s'adapter en permanence, quitte à mentir.

Ce que j'aime, chez Claire Castillon, c'est le grain de folie. 
C'est même plus qu'un grain, en fait, et c'est parfois vraiment flippant. 
Evidemment, dans ses romans jeunesse, ce trait est lissé, se transforme en humour gentillet pour ados, donc on peut s'ennuyer. C'est ce qui m'est arrivé en suivant les aventures de Suzine & Cie. Surtout pendant l'interminable séjour-ski et en suivant ce genre d'atermoiements très fifilles : « En fait T. et elle, c'est complètement fini, et c'est aussi fini avec R., qui est tombée amoureuse de K. »

Heureusement, l'auteur a d'autres qualités, notamment son regard acéré sur la famille, sur les relations parent-enfant et mère-fille en particulier : incompréhension, maladresse, gentillesse sucrée en décalage avec les attentes de 'son petit' qu'on n'a pas vu grandir, mais amour et soutien.

Autres messages ici : 
- le droit de dire NON quand on est ado, au risque de déplaire
- le droit de prendre son temps pour grandir
- ce qu'on peut accepter de ses ami(e)s
- la confiance en soi : « Tu dois reprendre confiance en toi et affronter les méchancetés qui se disent autour de toi. Il y en aura toujours, bien sûr, et la question n'est pas d'empêcher les autres de les dire mais d'apprendre, toi, à les recevoir. »

___

agenda2

11 > 25 janv. - merci à Flammarion Jeunesse.