est-ce ainsi

Grasset, 2 mai 2018, 234 p.

mm

♥♥♥

Un homme se fait tuer sous les yeux de sa fille. Claire est désormais orpheline, à treize ans. Sa maman avait succombé à un cancer quelques mois plus tôt.
Il faut un coupable, ils en trouveront un, le commandant Defils l'a promis à Claire. Là, il a sans doute présumé de ses capacités, et outrepassé la neutralité de sa fonction.
*** Trois ans après le drame, ils tiennent 'leur' homme ! Le suspect a beau clamer son innocence, peu importe. On en a vu d'autres, des bons pères de famille jurer sur ce qu'ils avaient de plus cher qu'ils n'y étaient pour rien. ***

Comme dans Je me suis tue et Un fils parfait, Mathieu Menegaux nous plonge au coeur d'un cauchemar éveillé : celui d'un individu qui se retrouve broyé du jour au lendemain dans l'engrenage de la machine judiciaire (perquisition violente, interrogatoire, mépris). 
On connaît la suite. *** Les médias ont vite fait d'accourir (c'est vendeur) et l'opinion publique de se déchaîner via les réseaux sociaux. Un pseudo pour balancer quelques mots haineux, ça défoule : prends ça dans ta gueule et tes c*******, sale monstre, on veut ta tête ! Ça va plus vite que de jouer au corbeau en découpant des lettres dans un vieux journal. ***

Intéressant, oppressant, révoltant, un peu trop lisse, peut-être - mais sans doute est-ce l'effet recherché ? un homme ordinaire, une dégringolade brutale. Une histoire (presque) banale, quoi. 
Déjà vu, en tout cas, mais tout dépend de ses lectures... Dans ce registre, je préfère le style de Hannelore Cayre.

En J+1, je repense à un 'détail', qui décidément ne passe pas. 
Attention, je dévoile un peu la fin. *** « [Depuis], elle invite [son mari] à faire l'amour plus fréquemment, et se montre attentive à ses désirs, à ses envies à lui. » 
Chères épouses et compagnes, si votre partenaire est un délinquant sexuel, c'est donc de votre faute ? Vous manquez de docilité, alors il a besoin d'aller 'chasser'... ***

___

agenda2

25 & 26 janv.