la carte

Glénat BD, 23 août 2017, 144 p.   < emprunt mdtk >

    Canel

♥♥♥

Une fille, deux garçons, en classe de terminale.
Autre cadre que 'Jules & Jim' (Truffaut, 1962) : on ne se court pas après dans le métro, on s'allonge plutôt dans les champs pour regarder les étoiles et attendre les Ovnis.
Ces doux rêveurs sont un peu en marge des autres lycéens.
L'arrivée d'une nouvelle prof de philo bouleverse le trio.

Malgré les intrusions extra-terrestres, l'intrigue est très banale, centrée sur les préoccupations adolescentes - relations avec les parents (trop sévères ou pas assez présents), amitié, premiers émois amoureux, jalousie.

Impression de lire un album très formaté et impersonnel, à cause de la graphie, d'une part, et parce que certains visages se ressemblent tellement qu'ils ont l'air dupliqués - seules les couleurs d'yeux et de cheveux distinguent Claire de Jules.

  ■  Mr

♥♥♥♥

Claire tient son journal. Elle et ses amis Jules et Wouki sont en terminale ; ils ont l'âge où l'on passe son Bac, celui des premières expériences amoureuses, l'âge où les amis sont très importants, celui où l'on rêve beaucoup... Mais deux événements viennent bouleverser leurs vies : des OVNI ont été aperçus dans le village, et une nouvelle professeure de philosophie est arrivée au lycée ! Cette dernière met la plupart des garçons en émoi, suscitant de la jalousie entre eux, et chez des filles qui se sentent concurrencées. Elle finira même par éclipser les OVNIs...
J'ai trouvé le graphisme plutôt banal, et même naïf. J'ai en revanche apprécié l'histoire. Les difficultés et rêves de ces adolescents sont bien présentées, de même que leurs relations entre eux et avec leurs parents.