sauvez-moi

Sonatine, 7 juin 2018, 400 p.

jac♥♥♥

La commissionnaire divisionnaire Sophie Ponchartrain a connu une carrière fulgurante. Sans scrupules, elle a su mener son monde à la baguette pour parvenir à ses fins.
Deux temps forts pour elle : des meurtres en série en 1960, d'autres en 1990, au modus operandi similaire.

Je ne sais pas pourquoi je persiste à lire cet auteur qui me hérisse - la perspective d'une lecture facile ? Sans doute.
Zéro finesse, zéro humour.
Des enquêtes menées froidement, de manière glaciale, même. 
Les protagonistes sont sans nuances, entre l'arriviste odieuse qui ne se fait jamais recadrer et la nunuche qui lui cire les pompes, se fait piétiner, a toutes les bonnes intuitions et ne réclame jamais son dû. 
Quant au troupeau de beaufs qui gravitent autour de ces deux-là... 
Vive Olivier Norek qui aime et nous fait aimer les personnages de ses équipes policières, même les plus bourrins d'entre eux...
Je me souviens de Delphine de Vigan, en interview, qui n'appréciait pas que ses lecteurs disent que tel ou tel de ses personnages était antipathique. Elle les a façonnés, elle a une tendresse particulière pour chacun.

Jacques Expert me donne l'impression de racoler, sans respect pour son public. Suffit de voir son CV : M6, Paris Première, RTL...
Les meurtres en série, ça fait vendre, et tant pis si l'intrigue est truffée d'invraisemblances, d'approximations, de lourdeurs. Et si la fin ne tient pas la route.

___

agenda2

29 janv. > 1e fév.