sans sucre

L'Ecole des Loisirs, Medium, 1992, 150 p.

♥♥♥

Les semaines à venir s'annoncent chargées pour Emilien, seize ans : le bac de français et une petite soeur à naître. 
D'autant que sa « mère est fille-mère et ça [le] tue. » Financièrement, la situation est compliquée. Rien que les couches pour le bébé, ça ne va pas être possible.
Mais demain est un autre jour, et parfois, « c'est quand tout va mal que tout va bien. »
En attendant, l'ado se repaît de romans à l'eau de rose conseillés par sa vieille voisine, où l'héroïne, d'abord humiliée par un haut-placé « hautain, ironique et mordant », tombe dans ses bras. Invariablement. 
C'est moins simple dans la vraie vie. Sa mère, par exemple, n'a jamais réussi à 'garder' un homme.

Sept opus dans la série des Emilien, celui-là est le sixième, mais le premier que je découvre. 
On retrouve l'esprit de Marie-Aude Murail. Drôle, fine et tendre, l'auteur nous touche encore une fois avec une femme/mère un peu paumée, des relations familiales compliquées, des préoccupations d'adolescents. Et de l'amour - qui ne va pas de soi, qui s'acquiert doucement.

___

agenda2

13 février