alex

Flammarion Jeunesse, 3 avril, 220 p.

♥♥♥♥

Dans la famille Dumas, on connaît :
- Alexandre, le fils, auteur de La Dame aux camélias ;
- Alexandre, le père, auteur (ou co-auteur avec Auguste Maquet) des Trois mousquetaires.

Grâce à cet ouvrage, je viens de découvrir leurs ascendants :
- le grand-père, Thomas Alexandre (dit Alex), né en 1762 à Saint-Domingue ;
- l'arrière grand-père, Antoine Davy, marquis de la Pailleterie, noble normand qui acheta à Saint-Domingue l'esclave Marie Cessette (née en Afrique, où elle portait le nom de Doumah) pour son usage personnel intime, lui fit deux enfants (Alex et Rose), mais 'oublia' de l'épouser et de l'affranchir. Cette étourderie lui permit de les revendre, elle et leurs enfants, quand il eut besoin d'argent.

Voilà pour les premières pages du livre. Reste à savoir comment, dans une famille, on peut passer d'esclave à écrivain en quelques décennies.
Indice : les Lumières et la Révolution française sont passées par là, mais Alex a quand même dû 'se battre'.

Destinée aux adolescents, cette biographie romancée est aussi agréable à lire que didactique. Elle plaira aux amateurs de romans d'aventure et à ceux qui s'intéressent à l'Histoire.
La jeunesse d'Alex illustre bien les propos de l'auteur Wilfried N'Sondé (à propos de son ouvrage Un océan, deux mers, trois continents). Il n'était à l'époque pas choquant de vendre des humains, y compris sa femme/maîtresse et ses enfants, considérés par les hommes comme leurs possessions et donc comme des marchandises...

___

agenda2

24 mars - merci à Flammarion Jeunesse