voyage illustré

Moscou-Vladivostok et Moscou-Beijing
Le Plein des sens, octobre 2013, 162 p.

lu par Mr

♥♥♥♥

L'auteur nous convie d'abord à un voyage à travers l'Histoire, en nous faisant découvrir des aspects de la grande Russie à travers l'histoire de l'un de ses célèbres symboles : le Transsibérien, un train mythique qui relie Moscou à Vladivostok sur plus de 9 000 kilomètres.
La construction de cette ligne fut décidée à la fin du XIXe siècle et ne s'acheva qu'en 1916 avec l'ouverture du pont sur le fleuve Amour à Khabarosk. Les difficultés techniques et les obstacles physiques étaient nombreux : zones marécageuses, transformation de sols gelés en gadoue, cours d'eaux à traverser, et lac Baikal (700 km de long et 80 de large) à traverser (d'abord via des ferry, puis par contournement).
Le contexte politique fut parfois chaotique mais l'autoritarisme constant des pouvoirs politiques mit une abondante main d'oeuvre à la disposition des maîtres d'oeuvre.

L'auteur a emprunté le Transsibérien en 1982 en hiver, puis en 1986 en été. Son témoignage est pauvre en échanges avec la population du train ou des villes traversées. De fait, les voyages des étrangers à travers le pays ont longtemps été organisés et encadrés par les autorités soviétiques et la plupart des villes traversées ne pouvaient être visitées, tandis que celles dans lesquelles des étapes étaient possibles n'étaient montrées qu'à travers des lieux et aspects choisis.

Ce livre est à la fois très agréable à lire et très instructif sur la géographie et sur l'Histoire du pays. Les cartes sont bienvenues, et l'auteur n'omet pas les aspects les plus sombres de cette histoire (goulag). Ses dernières pages sont consacrées au Transmongolien.

   <  emprunt mdtk  >