le cid

La Boîte à Bulles, 2 mai 2019, 80 p.

♥♥♥♥

« Tout l'temps du français ! I' croivent on sait pas parler français ?
- Graaave. »

Est-ce une bonne idée de faire étudier Le Cid de Corneille à des collégiens de 4e dont le vocabulaire et les références littéraires sont assez restreints ?

▪️ Plutôt non, si on veut faire passer l'idée que la lecture est un plaisir accessible à tous.

▪️ Oui pour les élèves, si le prof explique bien, transpose, parvient à être patient. Et c'est pas gagné, parce que le texte de cette pièce n'est pas des plus abordables.

▪️ Re-oui, pour nous cette fois, si l'enseignant a des talents artistiques et témoigne de cette expérience dans une BD à la fois touchante, drôle et réaliste.

Ces gamins turbulents s'avèrent bien mignons, pour peu qu'on n'ait pas à les supporter plusieurs heures par jour et à gérer leurs débordements avec un savant mélange de fermeté et de zénitude.

Si on connaît des enseignants ou des adolescents qui racontent des anecdotes sur la vie en classe, on sait que les situations décrites ne sont pas exagérées - petits marioles, élèves dissipés et/ou peu motivés, réponses tous azimuts, trop spontanées, méconnaissance de l'usage du dico, etc.

Bravo à l'auteur, une enseignante de français qui nous fait partager son quotidien, et doit d'autant mieux surmonter les difficultés si elle les prend avec humour - au moins avec le recul, si ce n'est sur le moment.

___

agenda2

1er juillet - merci à Babelio et à La Boîte à Bulles ! 🙂