bdc

jmgJean-Marie Gourio a commencé à recueillir et compiler ses Brèves de comptoir en 1988.

Dans les années 1990, je me régalais à lire ces perles, petits échanges saisis dans des bars et retranscrits.
Ces paroles sont à la fois bêtes, touchantes, absurdes, sages. Souvent logiques et pleines de bon sens, en tout cas.
La restitution par l'auteur est très drôle, généralement plus bienveillante que moqueuse.

Trente ans plus tard, m'amusent-elles toujours autant ? Ont-elles bien vieilli ? Et moi ?
Oui, elles me font toujours rire, beaucoup. Certaines restent d'actualité, tout en témoignant d'une époque. On se replonge ainsi dans les années Mitterrand, le scandale du sang contaminé, la guerre en Bosnie, le référendum de Maastricht, Tapie, Cresson, etc.

Finalement, même si 'le monde bouge' d'après certains, rien n'a vraiment changé ici-bas (à part le climat 😓) et notre façon de voir et commenter les événements reste humaine, pour le meilleur (esprit critique, empathie) et le pire (raccourcis, mauvaise foi, bêtise…).

Posologie : quelques pages chaque soir, seul ou à deux, pour se coucher de bonne humeur et se marrer tout(e) seul(e) en repensant à certaines répliques, par exemple si la canicule chasse le sommeil…   re-😓