summer

JC Lattès, 2017
moniLe Livre de Poche, 2 janvier 2019, 220 p.

♥♥♥

Summer Wassner évolue dans le luxe et les paillettes d'une famille bling-bling en Suisse. Alors que tout semblait sourire à cette jeune fille riche & jolie, elle disparaît à dix-neuf ans.
Vingt-cinq années plus tard, son frère cadet la cherche encore. Lui qui s'est toujours vu comme le vilain petit canard de la famille ne parcourt pas le monde pour retrouver cette soeur gracieuse comme un cygne ; il sollicite sa mémoire dans le cabinet d'un thérapeute. Les souvenirs s'esquissent, s'étoffent. L'accouchement sera long et douloureux.

Cette énième histoire de disparition n'est donc pas un polar trépidant mais un thriller psychologique centré sur la famille, la place que chacun y trouve tant bien que mal, les relations parents-enfants, les rébellions adolescentes, le deuil.

Cette intrigue m'aurait sans doute davantage séduite sans cette impression de déjà lu. ** Notamment avec 'Quand vient la vague', de JC Tixier, et 'L'été circulaire', de Marion Brunet. **
L'auteur use et abuse d'images et de métaphores, ça devient vite ridicule/indigeste si on n'a pas l'âme lyrique. Une grande place est donnée aux rêves, également - psychothérapie oblige.

J'ai pensé malgré ces réserves à des auteurs que j'apprécie (Laura Kasischke, Joyce Maynard).
Et quelques échos douloureux sont revenus me frapper par intermittence, alors que je m'immergeais dans cette fiction - Lac Léman, Annemasse, dépaysement raté, dépression, conflits familiaux irrémédiables…
La preuve quand même que j'ai réussi à être touchée.

Avis mitigé, donc, comme pour beaucoup de lecteurs sur Babelio.

___

agenda2

16 juillet