la voyeuseDidier, Mondes en VF, 21 mai 2014, 64 p.

ft

♥♥♥♥

Voyeuse, Iris ?
Un brin menteuse/tricheuse, plutôt. Et sur les réseaux sociaux et les sites de rencontre en particulier, c'est de bonne guerre : qui y annonce vraiment son âge, qui affiche une photo récente en profil ? Le hic, c'est lorsque l'interlocuteur manifeste l'envie d'aller plus loin et que la rencontre doit avoir lieu.

Iris a toujours réussi à se dérober. Elle va aux rendez-vous, mais elle ressemble tellement peu à sa description que les hommes ne la reconnaissent pas. Elle, en revanche, les voit, à chaque fois.
Là, elle se mord les doigts d'avoir loupé François, et lui est en colère : à quoi joue-t-elle ?
Alors elle s'explique, via quelques mails, où elle raconte sa vie, sa vraie vie, pas la version glamour qu'elle donnait à voir pour séduire.

Ce court roman épistolaire a le mérite d'être sobre, réaliste et émouvant. Bien différent, malgré un sujet proche, des bluettes dégoulinantes de Daniel Glattauer (Quand souffle le vent du nord et suite(s ?)) et de Bondoux-Mourlevat (Et je danse, aussi).

J'ai découvert hier à la médiathèque cette collection 'Mondes en VF' (éditions Didier), destinée aux classes de FLE. Le style est accessible, en effet, et de nombreuses notes en bas de page définissent le vocabulaire moins courant.
Je ne sais pas si les récits sont tous abordables, en revanche. Ainsi la pièce Une vie parfaite (Neil Jomunsi) demande une capacité d'abstraction - comme la plupart des récits de SF - guère compatible avec les débuts dans l'apprentissage d'une langue...

___

agenda2

 10 nov. - emprunt mdtk