manuelSal, 2018
mktraduit de l'anglais (Ecosse) par Céline Schwaller
Métailié, 30 août 2018
Points, 19 septembre 2019, 288 p.

♥♥

Le titre de la version originale de cet ouvrage est Sal, prénom de la jeune fille de treize ans au coeur de l'histoire. D'accord, cette petite est formidable et vaut bien ça, une histoire à son nom, mais un titre aussi peu évocateur ne suscite guère la curiosité et l'envie.

Je n'aime pas davantage le titre en français (à la fois trop Castor Junior, ou girly et/ou susceptible d'attirer quelques pédos égarés en ces lieux), même s'il correspond à l'esprit de l'auteur lorsqu'il a écrit cet ouvrage. Face à l'augmentation alarmante de la pauvreté au Royaume Uni, héritage des années Thatcher (qui touche évidemment beaucoup d'enfants et d'adolescents), Mick Kitson, père et enseignant, s'est dit que les manuels scolaires étaient bien peu adaptés à la dure réalité de la vie.

Autour de l'histoire de deux fillettes en fuite, il donne des techniques pour se débrouiller en pleine nature, dans une forêt en l'occurrence. Ces conseils de 'survie en milieu hostile' (ou sauvage) sont ceux que Sal a glanés patiemment sur Internet, au fil des mois, depuis qu'elle a pris la décision d'échapper à l'ambiance délétère du foyer, et aux assauts de son beau-père, en emmenant avec elle sa soeur de dix ans.

Si j'aimais le nature writing, je dirais que ce livre est une pépite.
Comme l'évoque l'auteur en interview, on retrouve l'ambiance de contes pour enfants tels que Hansel et Gretel. Ou d'aventures comme celles de Sylvain & Sylvette.
Devoir/pouvoir se débrouiller sans adultes, c'est à la fois effrayant et séduisant.
D'ailleurs Sal et Peppa sont parfois en danger, mais vivent aussi des moments d'une beauté exceptionnelle. Mick Kitson a beaucoup de talent pour rendre compte de ces instants magiques : le confort et le plaisir de bons aliments devant un feu, la tendresse entre soeurs, blotties l'une contre l'autre pour s'endormir dans une douce chaleur, les histoires que la grande raconte à la petite, pour la rassurer avant la nuit, la faire rêver.

L'auteur sait aussi rendre ses personnages plus vrais que nature et très attachants. On ne peut qu'adorer cette grande soeur débrouillarde, attentionnée, inquiète, et cette petite Peppa vive et futée, enthousiaste, bondissante, qui adore les gros mots et profite 'un peu' de l'infinie bonté de Sal pour se faire dorloter.

« Trop forte, Sal ! » s'exclame souvent Peppa, admirative des exploits de sa grande soeur.
Trop fort, Mick Kitson qui a écrit cette superbe histoire !
Et trop forte aussi, Sophie Merceron, dont on admire les talents de lectrice année après année au festival 'Impressions d'Europe' (consacré cette année à l'Ecosse). Sa lecture des premières pages a donné vie à Sal et Peppa, le ton était donné, sa voix m'a accompagnée jusqu'aux dernières pages.
Merci à eux, et merci à Iris qui m'a conseillé cet auteur ! 🙂

___

agenda2

1 > 9 déc. - Impressions d'Europe, L'Ecosse