tout surGrasset, 27 août 2003, 290 p.

Une famille d'intellos : papa traducteur, maman prof de grec et leurs deux fils prometteurs.
Vincent, le cadet, s'est vite affranchi du schéma familial intello & gagne-petit. Ambitieux, il a voulu s'enrichir. A trente-deux ans, il est trader. Il peut flamber comme il en a toujours rêvé : vacances, fringues & accessoires de luxe, appartements, voitures, cocaïne, épouse issue d'une bonne famille, décorative, vénale, entretenue et capricieuse. Bref, il arbore fièrement tous les signes extérieurs de richesse...
Après des études de droit, le frère aîné s'est tourné vers l'écriture. La vie de son frère Vincent l'inspire, et tant pis (tant mieux ?) s'il met les pieds dans le plat familial en dévoilant les frasques extra-conjugales du cadet dans ses romans.

Sixième roman de Karine Tuil que je lis (il s'agit du 4e publié, en 2003), donc 6e billet.
Je vais encore dire qu'on retrouve des thématiques communes d'un ouvrage à l'autre.
Ici : ambition, ascension sociale, famille, couple, séduction, adultère, identité - et toujours mensonge & imposture.
J'ai trouvé l'univers très/trop proche de celui de L'Invention de nos Vies (2013), avec ce golden boy superficiel, arrogant, antipathique.

J'ai aimé les questionnements sur l'autofiction et ses dommages collatéraux, sur la famille et la fratrie, la rivalité, la place de chacun, la façon dont on peut se percevoir comme l'éternel cadet soumis au 'droit d'aînesse', la volonté de se construire selon le modèle parental - soit dans la continuité, soit à contrepied.
Le sujet est d'autant plus intéressant ici que les pistes sont brouillées. **  Quid de la vraie vie de Vincent et des fantasmes du frère dans ses versions romancées ?  **

Un roman intéressant, mais pas mon préféré de l'auteur.
Sans doute parce qu'aucun personnage ne m'a touchée et que les situations grotesques et l'hystérie ambiante (voulues pour rendre compte du contraste et de la vision caricaturée de l'un sur l'autre ?) rappellent un mauvais vaudeville.

___

agenda2

 17 & 18 déc. - emprunt mdtk