dimanche 26 janvier 2020

~ Quand j'étais drôle, Karine Tuil

Le Livre de Poche, août 2008, 312 p. ♥♥♠♠♠ 'Quand j'étais drôle' ou 'Les jérémiades de Jérémy' ou 'Quand Jerry ne rit plus'. Peut-on aimer un livre lorsque le personnage principal, qui prend beaucoup de place et n'en a que pour son nombril, vous horripile ? Non, mission impossible pour moi. L'exemple le plus flagrant est 'La conjuration des imbéciles'. Trente ans après avoir essayé de le lire, je garde un souvenir urticant d'Ignatius, aussi pathétique que détestable et répugnant. Nouvelle illustration ici, avec l'histoire de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]