Rouergue Noir, 6 janvier 2016, 200 p.

♥♥

C'est peut-être parce que la vie ne lui avait jusqu'alors rien donné qu'Estelle a tout pris, vite, très vite, trop vite lorsque l'occasion s'est présentée : Jérémy, le propriétaire du bowling de cette station alpine, est devenu son mari, et ils ont eu un bébé dans la foulée. Une affaire pliée en quelques mois ! Est-ce bien raisonnable ?
Abandonnée par une mère alcoolique, enfant "de la DDASS", la jeune femme est enfin heureuse - comblée, même. Mais un jour surgit Nadia, la soeur jumelle de Jérémy, dont Estelle ignorait l'existence. Après quatre années aux Etats-Unis, il semble aller de soi que sa vie soit désormais au côté de son frère chéri. Si Nadia se montre de plus en plus intrusive pour Estelle, Jérémy s'accommode très bien de la cohabitation et n'y voit aucun problème (ah, les oeillères - ou la lâcheté ? - masculines 😏).

Thriller domestique oppressant, presque en huis clos.
La tension monte tandis que les événements inquiétants se multiplient, au gré de tempêtes, de fenêtres brisées et de promenades périlleuses dans la neige.
L'auteur utilise un procédé classique (courant aussi dans la vraie vie lorsque deux personnes ne parviennent plus à se supporter) : qui fait quoi ? X est-elle réellement malveillante ? ou Y serait-elle parano ?
Même le dénouement n'apporte pas de réponse tranchée, l'auteur nous laisse libre d'interpréter, et le malaise subsiste.

Lecture agréable, que j'ai trouvée en-deça du dernier titre d'Elisa Vix ('Elle, le gibier'), sans doute parce que j'ai déjà lu/vu ce genre d'intrigues trop de fois. Et que les menaces autour de bébés et enfants me crispent tellement que je me mets vite à distance.

___

agenda2

15 fév.