la filleThe Girl Who Fell from the Sky, 2010
durrtraduit de l'anglais par Marie de Prémonville
Anne Carrière, 2011

Le Livre de Poche, mai 2013, 290 p.

A onze ans, Rachel est une « petite-fille-toute-neuve ».
J'aurais plutôt dit « d'occasion et toute abîmée », mais sa grand-mère paternelle qui la recueille après un drame familial a besoin de croire qu'elle repart à zéro. Une page blanche, une feuille vierge.
Cette aïeule est aimante et maternante, nul doute, mais souvent maladroite quand elle s'exprime sur la mère de l'enfant.
Nous sommes dans les années 1980 au Texas, la couleur de peau a encore de l'importance, et Rachel, métisse, a autant de mal à trouver sa place dans cette famille mixte, que parmi ses camarades blancs et noirs.
Ces problèmes identitaires ne s'arrangeront pas à l'adolescence, on s'en doute.

Ce roman initiatique semble avoir été écrit pour être 'beau', et dans le but d'être comparé à Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (Harper Lee).
Le récit trop hachuré m'a paru bancal, décousu, et artificiel.
Pas moyen d'entrer vraiment dans cette histoire, ni d'être émue par cette petite famille et leurs proches (qui ont pourtant tout pour être touchants). A tel point que j'ai loupé la mort d'un personnage-clef, et que je n'ai pas eu envie de reprendre quelques pages en arrière pour comprendre où j'avais été trop distraite.

Ennui.

___

agenda2

19 > 23 avril