ce que tu veuxsabRemember me this way, 2014
traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Paul Benita
Préludes, 9 mars 2016
Le Livre de Poche, 3 mai 2017, 512 p.

« Il faut que je la garde pour moi tout seul, pour ne pas gâcher tout ce que je me suis donné tant de mal à construire. »

Il semble avoir réussi : un an après son décès dans un accident de voiture, Zach accompagne encore Lizzie. La jeune veuve ne pense qu'à lui, le voit partout, et se sent coupable.
Processus logique du deuil, au dire de ses ami(e)s.
Quelques phénomènes troublants, de plus en plus fréquents, font quand même douter Lizzie : et si son mari était toujours en vie ? Ça existe, les usurpations d'identité. Et s'il la traquait pour se venger ? De quoi ? on l'ignore, mais elle semble avoir son idée sur la question.

Le lecteur découvre progressivement la façon dont s'est construit le couple Lizzie-Zach et... ** la lente et inéluctable dégringolade vers l'enfer conjugal. On a beau sentir que Zach a de gros problèmes de comportements (maladivement jaloux, possessif, tyrannique, atteint de TOC) et d'addictions, on doute quand même. On a vu d'autres thrillers de ce genre où chacun a sa part de folie et de perversité. On peut s'étonner que Lizzie, malgré sa lucidité et sa fermeté, se laisse complètement dominer et piétiner. Mais le processus décrit, insidieux, est celui de nombreuses victimes de harcèlement et de violence (conjugaux, notamment), qui sont des proies d'autant plus faciles quand elles manquent d'assurance, comme Lizzie, la 'fille ratée' de la famille. **

Un roman glaçant, intelligent et réaliste grâce à la finesse de description et d'analyse.

***
« Etait-il violent ? demande-t-il.
- C'étaient plutôt des menaces, dis-je au bout d'un moment. En général.
Il se rassied.
- En parliez-vous avec quelqu'un ?
- Au début, ça paraissait si anodin que j'avais l'impression de me raconter des histoires. Quand c'est devenu plus grave, j'avais déjà appris à penser que c'était ma faute, que c'était moi qui l'obligeais à se conduire ainsi. »

***

____

agenda2

19 > 22 mai