dimanche 31 mai 2020

~ L'Empathie, Antoine Renand

Robert Laffont, 2019Pocket, 13 février 2020, 490 p. ♥♥♥♥♥ Viols, meurtres, surenchère de violences diverses (conjugales, familiales, carcérales). Thriller sensationnaliste qui reprend des sujets qui cartonnent ? Le sous-titre racoleur sur la première de couverture peut laisser craindre un best-seller formaté, essentiellement destiné à empêcher le lecteur de dormir (fenêtre ouverte - dommage, la canicule arrive). La lecture est aisée et très agréable, grâce aux talents de conteur d'Antoine Renand, et à la construction impeccable du... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 30 mai 2020

~ Le Violoniste, Mechtild Borrmann

Der Geiger, 2012Editions du Masque, 2014Le Livre de Poche, 6 janvier 2016, 312 p. ♥♥♥♠♠ L'Armée rouge a contribué à libérer l'Europe du nazisme, mais Staline n'était pas un philanthrope. Il avait même beaucoup de points communs avec Hitler (et d'autres dictateurs que je 'connais' moins) : arrestation et torture d'indésirables, lesquels étaient envoyés dans des camps, spoliés de leurs biens, condamnés arbitrairement à 10 ou 20 ans de travaux forcés - pas de CDD, chez Hitler, on était censé garder son 'poste' à vie... Ce roman de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 27 mai 2020

♪♫ Camélia Jordana

 - Remarquable, talentueuse dans la Nouvelle Star en 2009. Je ne pouvais pas oublier Soan !  😏😉😘😍  Onze ans plus tard, ses propos indignent le gouvernement.Comme si le 'délit de faciès' et les violences policières n'existaient pas...     *    *    *
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 25 mai 2020

~ La cité perdue du dieu singe, Douglas Preston

The Lost City of the Monkey God, 2017traduit de l'anglais (USA) par Magali ManginAlbin Michel, 2018J'ai Lu, 11 mars 2020, 415 p.  lu par Mr   ♥♥♥♥♥ Hernán Cortés (1485-1547), conquistador à qui la chute de l'Empire Aztèque est attribuée, évoqua une cité 'voisine' restant à conquérir : la Cité blanche, ou Cité du dieu singe. Selon certains habitants du nord-est du Honduras, cette cité fut le siège d'une civilisation contemporaine de celle des Mayas, plus à l'ouest dans le pays. Les habitants de la Cité blanche l'auraient... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 22 mai 2020

~ Ce que tu veux, Sabine Durrant

Remember me this way, 2014traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Paul BenitaPréludes, 9 mars 2016Le Livre de Poche, 3 mai 2017, 512 p. ♥♥♥♥♠ « Il faut que je la garde pour moi tout seul, pour ne pas gâcher tout ce que je me suis donné tant de mal à construire. » Il semble avoir réussi : un an après son décès dans un accident de voiture, Zach accompagne encore Lizzie. La jeune veuve ne pense qu'à lui, le voit partout, et se sent coupable. Processus logique du deuil, au dire de ses ami(e)s. Quelques phénomènes troublants, de plus en... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 19 mai 2020

~ Nirliit, Juliana Léveillé-Trudel

La Peuplade, 6 octobre 2015, 173 p.Folio, 6 février 2020, 185 p. ♥♥♥♠♠ Salluit, « un nid de misère parfait pour nourrir une criminalité florissante et rafler année après année le titre de communauté la plus violente du Nunavik. »La narratrice vit à Montréal. Chaque été, elle rejoint le grand Nord pour s'occuper d'enfants à Salluit, un village canadien inuit, pourri depuis plusieurs décennies par la colonisation économique occidentale, à l'instar des communautés indiennes aux Etats-Unis. Les populations locales ont été dépossédées... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 17 mai 2020

~ Mémoire brisée, E.O. Chirovici

Bad Blood, 2018traduit de l'anglais par Isabelle MailletLes Escales, 2019Pocket, mars 2020, 345 p. ♥♥♥♠♠ Que s'est-il passé cette nuit d'octobre 1976 à Paris ? Une femme est décédée, mais comment ? Atteint d'une maladie qui le condamne à brève échéance, Joshua Fleischer fait appel à James Cobb, psychologue spécialisé dans l'hypnose, pour reconstituer les faits quarante ans plus tard. Après un premier tiers passionnant, nourri d'échanges entre Joshua et James, l'intrigue rebondit et s'alourdit avec des digressions autour du psy, et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 16 mai 2020

Des titres qui chantent ! ♪♫

Ces titres de livres vous trottinent en tête, accompagnés d'un air.   Et pour cause ! ils reprennent un titre de chanson, ou des extraits des paroles. Un clic  sur la couv' et la chanson démarre  ♪♫  - magic juke-box ! 😏   - in : Le Sud, Nino Ferrer - - Noir Désir -     - Olivia Ruiz - - Enzo Enzo - - François Feldman - - The Beatles - •  les paroles de Bashung ont la cote !  • - in : Osez Joséphine - rappel : - in : Osez Joséphine - - in : Osez... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 14 mai 2020

~ A Mains nues, Amandine Dhée

Ed. La Contre Allée,collection La Sentinelle2 avril 2020, 144 p. ♥♥♥♥♥ Ici Amandine Dhée ! Une femme brouillon parle aux femmes brouillons. Je répète... Dans son précédent ouvrage (La femme brouillon, 2017), l'auteur se définit comme telle car elle doute, beaucoup, à l'approche de la naissance de son premier enfant. Ici, le petit garçon a quelques années, la narratrice est en couple, et comme beaucoup de mères, a du mal à tout concilier en restant 'exemplaire' : un modèle de douceur, de patience et de fermeté pour son fils, tout... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 13 mai 2020

~ Pavillon 38, Régis Descott

Jean-Claude Lattès, 2005Le Livre de Poche, 7 février 2007, 415 p. ♥♥♥♥♠ L'été, les grandes surfaces 'culturelles' proposent des opérations de déstockage : pour 2 poches achetés, 1 offert. Voilà comment ce Pavillon 38 s'est retrouvé dans ma PAL, un jour, parce que le choix est généralement restreint, ou que j'arrive en général trop tard ? En manque de polars faciles & efficaces, je viens de le sortir (et de le lire), malgré les avis tièdes sur Babelio.J'ai dévoré ! On y trouve matière à réflexion (sans issue, en fait) sur un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]