il est des hommesP.O.L. Editeur, 5 mars 2020, 384 p.

reb

Qui peut encore croire que la misère est moins pénible au soleil ?
Avec ce roman, on oublie l'idée, si elle nous a effleuré un jour.

Nous sommes à Marseille, dans les années 80-90.
La famille Claeys vit dans une cité défavorisée. Mais peut-on parler de famille, d'ailleurs ?
Karel et Hendricka, les deux aînés, sont superbes avec leurs yeux clairs, leurs grands cils, leur teint de pêche et leurs jolies boucles - mélange parfait d'ancêtres belges et kabyles. Mohand, le petit dernier, souffre de plusieurs malformations. Et ça, son connard de père ne le lui pardonne pas. Il brutalise déjà les deux premiers, dont il entend pourtant tirer des revenus en les présentant à des castings ; sur Mohand, il s'acharne verbalement et physiquement. Sa cruauté est sans limites, monstrueuse.
Et la mère dans tout cela ? Difficile à dire. J'ai décidé de penser que son bonhomme et leur mode de vie l'ont bousillée, lui faisant perdre tout bon sens.

C'est dans un camp de gitans, de Roms et de manouches sédentarisés que les trois enfants Claeys vont trouver un semblant de famille - du moins des frères et soeurs avec qui ils vont vivre autrement, dès qu'ils pourront fuir de chez eux.


Roman social noir sur des enfants/adolescents mal partis, qui rappelle ceux de Silvia Avallone, certains de Marion Brunet, Nicolas Mathieu, ainsi que La Vraie Vie d'Adeline Dieudonné. Un roman qui crie la douleur, la frustration et la rage, notamment celles de Karel, qui semble destiné à pourrir/brûler ce qu'il touche, à l'instar de son géniteur.

Lecture captivante & déchirante de ce texte parfaitement écrit, présentant des personnages complexes, et accompagné d'une play-list* qui illustre à merveille la vie et les états d'âme de Karel.
Dommage que l'intrigue se resserre autour du 'zboub' (sic) du jeune homme, qui devient une obsession pour lui, un pitoyable moyen d'approcher la 'fortune' (chance & aisance des biens-nés).

A lire, notamment pour le formidable petit frère. ♥



    * Philippe Lavil, papa idéal pour Mohand - M. Jackson, Marvin Gaye (2 enfants 'tués' par leur père) - IAM les Marseillais, NTM du 9-3 et leur rage - Julio Iglesias dont les mots d'amour font rêver les femmes, etc.

____

agenda230 juin > 2 juillet

-