jeudi 2 juillet 2020

~ Il est des hommes qui se perdront toujours, Rebecca Lighieri

P.O.L. Editeur, 5 mars 2020, 384 p. ♥♥♥♥♠ Qui peut encore croire que la misère est moins pénible au soleil ? Avec ce roman, on oublie l'idée, si elle nous a effleuré un jour. Nous sommes à Marseille, dans les années 80-90. La famille Claeys vit dans une cité défavorisée. Mais peut-on parler de famille, d'ailleurs ? Karel et Hendricka, les deux aînés, sont superbes avec leurs yeux clairs, leurs grands cils, leur teint de pêche et leurs jolies boucles - mélange parfait d'ancêtres belges et kabyles. Mohand, le petit dernier, souffre... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]